images

Jeu en forêt : Capture de drapeau

C’est vraiment en forêt que ce jeu est le plus intéressant, une capture de drapeau est un petit jeu très stratégique qui fonctionne vraiment bien et amène à faire plusieurs manches. La capture de drapeau se joue avec plusieurs rôles dans chaque équipe. Le but est bien entendu de capturer le drapeau de l’équipe adverse.

Matériel :

-Drapeau blanc

-2 Drapeaux d’équipes

Déroulement :

-2 équipes

-Dans chaque équipe, on désigne des attaquants, des défenseurs, un libérateur.

Rôle :

Une fois que le drapeau est placé, une équipe ne peut pas retoucher son propre drapeau. Le drapeau est posé à terre et la zone des défenseurs du drapeau se déplace.

Le défenseur peut sortir de sa zone mais c’est un peu dangereux car les adversaires peuvent plus facilement prendre votre drapeau si votre défense est réduite. Le défenseur n’a pas le droit de prendre le drapeau adverse. Il ne peut pas non plus libérer ses coéquipiers. Le défenseur peut par contre capturer ses adversaires en les touchant avec la main et les ramener dans son camp. Si 2 défenseurs se touchent, ils repartent à leur base respectives pour rejouer. Un défenseur n’a pas le droit de toucher les drapeaux, même pas le sien.

L’attaquant ne peut pas libérer ses coéquipiers, son rôle est de capturer le drapeau adverse. Attention, afin de réussir la capture du drapeau, il faut partir à plusieurs attaquants. Si un attaquant parvient à capturer le drapeau et qu’il est touché par un défenseur, on laisse le drapeau à terre.

Le libérateur, souvent appelé le sauveur par les enfants, ne peut ni capturer le drapeau ni être capturé s’il est touché, il revient à la base.

Il faut une certaine distance entre le drapeau et la prison d’une équipe.

Astuces :

-On peut envoyer un membre de l’équipe avec un drapeau blanc pour perturber l’adversaire et faire rentrer les autres attaquants plus près du drapeau.

-Si on veut  reconnaître très facilement le rôle des joueurs, on fixe les foulards aux jambes pour les défenseurs, au cou pour les attaquants et à la tête pour les libérateurs.

Les articles / Les pages / Les commentaires